Retour aux projets

Alto Huayabamba


Située dans la région d’Alto Huayabamba, en Amazonie péruvienne, la coopérative Acopagro regroupe plus de 1200 petits producteurs de cacao et de canne à sucre. La coopérative a été créée en 1997 sur la base d’un projet des Nations Unies, lancé en 1994, visant à substituer les cultures de coca par des cultures de cacao. Les producteurs vivent le long du fleuve Huayabamba, isolés entre les eaux et la forêt vierge. La création de la coopérative et l’insertion des petits producteurs dans les réseaux du commerce équitable leur a permis de regrouper leurs efforts pour valoriser leur production, acquérir la certification bio, mais aussi diversifier leurs sources de revenus tout en préservant leur environnement.

 

Objectif du projet

Le projet Alto Huayabamba, initié au début de l’année 2008, propose de planter des arbres natifs (Caipirona, Caoba…), au sein même des parcelles de cacao des petits producteurs en développant un modèle agro-forestier suivant des modèles biologiques et biodynamiques. Grâce à ce projet, les producteurs se créent une nouvelle source de revenu, et favorisent par la même occasion la biodiversité et la régénération des sols dans leur région. Au total, 2 millions d’arbres seront plantés d’ici à 2015, en consortium avec les champs de cacaoyers ou sur des aires dégradées. De manière complémentaire, le projet encourage la conservation d’aires forestières primaires (déforestation évitée).

Note: Merci pour la contribution des photos © Eric Garnier – Alter Eco

Porteur de projet : Pur Projet - Coopérative ACOPAGRO

Critères du projet

  • Date de départ : 01/01/2008
  • Date cible : 31/12/2014

Critères de la foret

  • Superficie à planter : 3.000 à 4.000 Ha
  • Nombre d'arbres à planter : 2.000.000
  • Arbres plantés : 400.075

Critères de soutien

  • Fonds récoltés : 848.1

Localisation du projet

  • Amérique du Sud, Pérou
 

Objectif du projet

Le projet Alto Huayabamba, initié au début de l’année 2008, propose de planter des arbres natifs (Caipirona, Caoba…), au sein même des parcelles de cacao des petits producteurs en développant un modèle agro-forestier suivant des modèles biologiques et biodynamiques. Grâce à ce projet, les producteurs se créent une nouvelle source de revenu, et favorisent par la même occasion la biodiversité et la régénération des sols dans leur région. Au total, 2 millions d’arbres seront plantés d’ici à 2015, en consortium avec les champs de cacaoyers ou sur des aires dégradées. De manière complémentaire, le projet encourage la conservation d’aires forestières primaires (déforestation évitée).

Note: Merci pour la contribution des photos © Eric Garnier – Alter Eco

Photos

 

Objectif du projet

Le projet Alto Huayabamba, initié au début de l’année 2008, propose de planter des arbres natifs (Caipirona, Caoba…), au sein même des parcelles de cacao des petits producteurs en développant un modèle agro-forestier suivant des modèles biologiques et biodynamiques. Grâce à ce projet, les producteurs se créent une nouvelle source de revenu, et favorisent par la même occasion la biodiversité et la régénération des sols dans leur région. Au total, 2 millions d’arbres seront plantés d’ici à 2015, en consortium avec les champs de cacaoyers ou sur des aires dégradées. De manière complémentaire, le projet encourage la conservation d’aires forestières primaires (déforestation évitée).

Note: Merci pour la contribution des photos © Eric Garnier – Alter Eco

Porteur de projet : Pur Projet - Coopérative ACOPAGRO

Critères du projet

  • Date de départ : 01/01/2008 
  • Date cible : 31/12/2014 
  • Certification : SGS pour les arbres plantés, VCS prévu en 2010 pour les tonnes de CO2 

Localisation du projet

  • Amérique du Sud, Pérou

Critères de soutien

  • Fonds récoltés : 848.1

Critères de la foret

  • Superficie à planter : 3.000 à 4.000 Ha
  • Nombre d'arbres à planter : 2.000.000
  • Arbres plantés : 400.075

Ecobénéfice

  • Augmentation des revenus des petits producteurs, rémunérés pour planter, à terme rémunérés pour la vente du bois.
  • Augmentation de la fertilité des sols et des rendements des cacaoyers. Les arbres natifs procurent l’ombre nécessaire pour les cacaoyers et améliorent l’aération des sols avec leurs racines. Ceci augmente mécaniquement les rendements des cacaoyers.
  • Meilleure préservation de la biodiversité : plantation d’arbres natifs de plus de 20 espèces, préservation de l’habitat des animaux de la forêt.
  • Participation à la souveraineté alimentaire des petits producteurs, par la plantation d’arbres fruitiers et d’arbres médicinaux. Amélioration des rendements des champs et multifonctionnalité.
  • Meilleure préservation des sols, arrêt de la désertification de la zone et meilleure protection contre les éboulements, glissements de terrain et inondations.
 
Plantez un arbre

Jauge

1.599.925 arbres

Il manque

400075
 

2.000.000

0